Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
SA-Ismen

A

antrasite.be
Les mots d'origine arabe
Les mots arabes utilisés dans la langue française
Mots français d'origine arabe

(E?)(L?) http://users.antrasite.be/ppoisse/Documents/arabic.htm

Il existe 270 mots arabes qui constituent une des principales sources d'emprunt de la langue française.

Les mots - Origine Les mots arabes utilisés dans la langue française

mot francisé - en arabe - traduction


Erstellt: 2020-08

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

site-du-jour.com
Mots arabes en occident

(E?)(L?) http://www.site-du-jour.com/dossiers/litterature/mots-arabes.html

Mots arabes en occident
...
Pendant les siècles qui suivirent, au fil des invasions et des croisades, la langue arabe s'immisça ponctuellement dans les différents langages qu'employaient les médiévaux, souvent par le biais du latin (lui-même fréquemment dérivé du grec).

"Alcalá", "Algésiras", "Gibraltar" ... "adobe", de l'arabe "at-tûb" (brique de terre séchée); "alazán", de l'arabe "al-ashab" (roux); "berenjena", de l'arabe "al-bâdhinjân" (aubergine); "caramelo", de l'arabe "kura al-muhalla" ("caramel"); "carraca", de l'arabe "karraka" (barque à voiles dont le fond est plat); "cúrcuma", de l'arabe "kurkum" (l'épice); "marroquí", de l'arabe "marâkichî" ("maroquin"/"maroquinerie"); "mesquita", de l'arabe "masjid" (mosquée); "naranja", de l'arabe "nâranj" ("orange"), etc.
...
Pendant les siècles qui suivirent, au fil des invasions et des croisades, la langue arabe s'immisça ponctuellement dans les différents langages qu'employaient les médiévaux, souvent par le biais du latin (lui-même fréquemment dérivé du grec).

Par exemple :

Mots arabes intégrés au français actuel

Dans le français actuel, une multitude de mots arabes se sont intégrés à la langue.

Certains restent toutefois d'un usage spécifique à une réalité arabe, comme dans les cas de :


(E?)(L?) http://www.site-du-jour.com/dossiers/litterature/mots-arabes-2.html

Littérature

Après les conquêtes arabes en Occident, la langue de Mahomet trouva un autre vecteur puissant par le biais de la littérature.

Insistons d'ailleurs sur le fait que c'est souvent dans le domaine des arts, des sciences et de la vie domestique que la culture arabe a marqué le plus largement le langage européen. En français, une multitude de mots en témoigne :

...
en Italie, surtout par le biais de la Sicile qui fut occupée par les Arabes (milieu du 9e siècle jusqu'à la fin du 11e), on retrouve "assassino" issu de l'arabe "hachchâchîn", "giubba" (veste d'homme) issu de l'arabe "jubbav", "zibibbo" (raisin) issu de l'arabe "zabîb".

Au Portugal, certains apports notables sont également à souligner comme : "aceituna" (olive), dérivé du mot arabe "al-zaytûna"; "azeite" (huile d'olive), dérivé du mot arabe "al-zayt"; "almôndega" (boulette de viande de la taille d'une noisette) dérivé du mot arabe "al-bunduqa"; "monção" (mousson), dérivé du mot arabe "mawsim" ou encore "xarope" ("sirop"), dérivé du mot arabe "charâb".

Germains et Anglo-Saxons ont aussi enrichi leur vocabulaire de différents emprunts à l'arabe grâce aux colonisations, aux conquêtes, aux invasions, aux occupations, etc.

Dialectes arabiques
...
Ils proviennent notamment de la péninsule arabique ("dialectes arabiques"), d'Anatolie et d'Irak ("dialectes mésopotamiens"), de Jordanie, du Liban, de la Palestine et de Syrie ("dialectes syro-libanais"), d'Égypte ("dialectes égyptiens"), du Soudan et du Tchad ("dialectes soudanais et tchadiens"), de Libye ("dialectes libyens"), d'Algérie, du Maroc et de Tunisie ("dialectes maghrébins"), de Mauritanie ("dialecte hassaniya").
...
"l'arabe chrétien", "l'arabe musulman" et le "judéo-arabe",
...
L'épopée de la langue arabe

Fascinante donc, l'épopée de la langue arabe en Occident aura engendré une foule de mots évocateurs aux consonances exquises que les amoureux des langues manieront avec un plaisir manifeste.

Des mots comme

Des mots charmants, des mots vivants, des mots qui permettent le voyage et l'aventure à travers une langue qui évolue dans une interaction constante avec le monde…


Erstellt: 2020-08

T

U

Uni Toronto - Arabe
Arabe

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 22. -- Arabe.

L'arabe est, comme l'hébreu, une langue sémitique; nous lui devons un nombre relativement considérable de mots, qui sont arrivés dans notre langue par deux voies différentes.

Le prestige de la science arabe au moyen âge a amené la traduction en latin d'ouvrages de mathématiques, d'astronomie, de médecine, d'alchimie, etc., composés en arabe et qui se sont rapidement répandus dans toute l'Europe occidentale: c'est dans ces traductions latines que le français a pris la plupart des termes scientifiques qu'il doit aux Arabes.

D'autre part, l'expansion territoriale de la domination musulmane, qui, après avoir failli, au VIIIe siècle, s'imposer à la France elle-même, a subsisté en Espagne jusqu'au XVe siècle, et les expéditions des croisades, que l'on peut considérer comme en étant la contre-partie, ont créé de multiples points de contact entre les deux nations: aux emprunts par le livre sont venus s'ajouter les emprunts par la parole. Les mots qui appartiennent à cette seconde classe se présentent eux-mêmes dans les conditions les plus diverses: les plus anciens viennent d'Espagne, sans doute par l'intermédiaire du provençal et de l'espagnol (139); d'autres viennent d'Orient et ont pu passer directement de l'arabe dans le français à l'époque des croisades (140), ou arriver par le canal de l'italien, du grec byzantin, du turc, etc.

Il est à peine besoin de faire remarquer que les mots qui nous sont ainsi venus de l'arabe ne sont pas tous foncièrement sémitiques, et que plus d'un mot primitivement grec, persan ou hindou a été transmis par l'arabe au français. Signalons enfin le nouveau contact pris de nos jours par le français avec l'arabe depuis la conquête de l'Algérie: il a eu pour résultat d'introduire un assez grand nombre de mots arabes dans notre vocabulaire militaire, administratif ou économique, etc. De ces mots nous n'avons admis comme vraiment français que ceux qui ont perdu leur caractère purement algérien pour pénétrer dans la langue générale.

Liste des mots d'origine arabe



L'Académie admet en outre les mots suivants, parmi lesquels plusieurs sont des noms propres: "Bédouin"; "Cid"; "coufique", de "Coufa", ville d'Arabie où a été inventée l'écriture dite "coufique"; "fetfa", sentence du mufti; "islam", "religion"; "Mahométan"; "maïdan" ou "meïdan", "marché"; "maravédi", ancienne monnaie d'Espagne; "miramolin", chef des croyants; "Mozarabe"; "moka", café de Moka; "mollah" et "muezin", prêtre ou crieur qui, du haut de la mosquée, appelle à la prière; "mufti" ou "muphti", chef religieux; "Musulman"; "Nabatéen"; "rock" ou "rouk", oiseau fabuleux; "schiite", dissident; "sélam" ou "sélan", bouquet; "sequin", monnaie d'or; "sofi" ou "soufi", philosophe panthéiste; "sunnite", orthodoxe; "surate", verset; "uléma", docteur de la loi; "validé", mère (du sultan).

On peut encore citer: "adène", arbrisseau d'Arabie; "achour", dîme; "alhagi", sainfoin; "almadie", bac, radeau; "casba", forteresse; "chechia", sorte de coiffure; "hadji", pèlerin; "méhari", chameau; "médersa" ou "medressé", école, etc., etc.


Erstellt: 2020-08

V

W

X

Y

Z