Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
IR-Ismen

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

tasse (W3)

Die frz. "Tasse" stammt aus dem Persischen. Aus arab. "tas", "tasa" = dt. "Schälchen" wurde pers. "tast", "täšt" = dt. "Becken", "Untertasse". In Frankreich wurde es zu frz. "tasse" und von da wurde es im 16. Jh. als dt. "Tasse" entlehnt. Als weitere Herkunft wird das Verb proto-iran. "taš-" = dt. "machen", "Konstruieren" genannt.

(E?)(L?) http://users.antrasite.be/ppoisse/Documents/arabic.htm

Il existe 270 mots arabes qui constituent une des principales sources d'emprunt de la langue française.

"Tasse" - "Tassa" (arabe)


(E?)(L?) https://www.cnrtl.fr/etymologie/tasse

"TASSE", subst. fém.

Étymol. et Hist.

1. 1360-68 « récipient servant à boire » (Inventaire des joyaux de Louis, Duc d'Anjou, no557 ds Laborde: une "tassegrande");

2. 1547 « contenu de ce récipient » (Noël Du Fail, Propos rustiques, éd. A. J. Assézat, t. 1, p. 6: on offroit une pleine tasse de vin à la compaignie);

3. a) [1793 expr. boire à la grande tasse « se noyer » (parole d'un bourreau rapportée ds G. Lenôtre, Les Noyades de Nantes, p. 126: il n'en a pas besoin [d'un verre d'eau] ... il va boire à la grande tasse)] 1794 (L. A. Pitou, Tableau de Paris, en vaudeville, no5, p. 39 ds Quem. DDL t. 38: ils auraient bu à la grande tasse); 1796 boire à la grande tasse « se noyer dans la mer » (Le Néologiste fr. ds Frey, p. 240); 1844 arg. la grande tasse (Dict. arg. « Myst. Paris », p. 96: le balancer dans la grande tasse [le Canal Saint-Martin]); 1847 la grande tasse « la mer » (Dict. de l'arg., p. 203);

3 b) 1913 expr. boire la tasse « se noyer, manquer de se noyer » (Romains, Copains, p. 221); 1928 boire une tasse, la tasse (Bauche, p. 251).

Empr. à l'ar. "tasa", "tassa" « coupe, tasse, écuelle », lui-même empr. au persan "tast" « tasse, soucoupe » (Lok. no2044; Z. der deutschen Morgenländischen Gesellschaft t. 50, p. 645; Buck no5, 35). Le mot est très prob. parvenu en fr. par l'intermédiaire du prov. et/ou de l'ital.: cf. prov. "tassa" (1344 ds S. Sguaitamatti-Bassi, Les Empr. dir. faits par le fr. à l'ar. jusqu'à la fin du XIIIes., p. 153), ital. "tazza" (xives. ds DEI); esp. taza (1272 ds Cor.-Pasc.), lat. médiév. en domaine prov. "tassa", "tassia" (resp. 1337 et 1352 ds Du Cange) et en domaine ital. "tassia" (1274 ds Du Cange, 1318 ds Pellegr. Arab., p. 112); au sens 3. a), expr. répandue à la suite des noyades de Nantes (1793-94), cf. Brunot t. 9, p. 885.


(E?)(L?) https://mathcurve.com/courbes2d/courbes2d.shtml

TASSE DE CAFÉ (COURBE DE LA)


(E?)(L?) https://www.pourquois.com/physique_chimie/pourquoi-monte-t-vers-aigus-lorsqu-on-touille-boisson-chaude-dans-tasse.html

Pourquoi le son monte t-il vers les aigus lorsqu'on touille une boisson chaude dans une tasse ?

Il s'agit d'une application de la "loi de la masse", bien connue en vibro-acoustique, pour. son extrême complexité. Pour simplifier à outrance, disons que l'eau chaude contient de l'air dissout. Contenu dans un récipient, cet air en suspension s'échappe d'autant plus vite que l'on agite le liquide.

Cette modification de masse modifie la résonance globale de l'ensemble liquide/contenant, vers les aigus, jusqu'à dessaturation de l'eau en air. Si à cet instant on rajoute un sucre tout en continuant à touiller, le processus recommence tant que les bulles remontent en surface. Empiriquement, l'accord est d'environ 10%. Ce phénomène n'est pas sans rappeler celui des fameux verres musicaux!


(E?)(L?) https://www.ricardocuisine.com/videos/chimie-alimentaire/194-les-differentes-tasses-a-mesurer

Les différentes tasses à mesurer

Mis en ligne le 12 septembre 2013

Quels outils doit-on utiliser pour mesurer les ingrédients liquides et solides? Christina répond à la question dans la vidéo suivante.


(E?)(L?) http://artflsrv02.uchicago.edu/cgi-bin/philologic/getobject.pl?c.14:3136.encyclopedie0416.9632787

TASSE, Jaucourt, [Work; Ouvrages; Ouvrages de differens ouvriers.]


(E?)(L?) https://deaf-server.adw.uni-heidelberg.de/lemme/

Résultats "tasse"


(E?)(L?) https://deaf-server.adw.uni-heidelberg.de/lemme/tasse

"TASSE" f.
...
"petit vase à anse, de porcelaine, de métal, dont on se sert pour boire"
...
Cf. ANDEl "tasse" [1]; DMF2009 "tasse" (1).

"tassete" f.
...
"très petit vase à anse, de porcelaine, de métal, dont on se sert pour boire"

"tasseteor" m.
...
"producteur ou vendeur de petits vases"

Cf. DMF2009 "tasseteur".

"tasseterie" f.
...
"atelier où l’on fabrique des vases"

Cf. DMF2009 "tassetterie".


(E1)(L1) http://books.google.com/ngrams/graph?corpus=7&content=tasse
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "tasse" taucht in der Literatur um das Jahr 1570 / 1780 auf.

Erstellt: 2020-07

U

Uni Toronto - Persan
Persan

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 24. -- Persan.

Le grec avait emprunté à l'ancienne langue de la Perse quelques mots qui ont passé au latin et que nous avons pris à notre tour à cette dernière langue, comme "mage", "parasange" (149), "satrape" (150), etc. On remarquera que le nom même de la "Perse" se retrouve aujourd'hui dans celui du fruit dit "pêche" (151), du lat. "persicum", grec "persikon", c'est-à-dire "de Perse", dans "perse", "persique" et "persienne" (152). Depuis le moyen âge, le "persan", forme plus récente de la langue de la Perse, a fourni au français, comme aux autres langues de l'Europe occidentale, un assez grand nombre de mots qui lui sont arrivés par des voies diverses: les termes scientifiques par l'arabe et le latin, les termes de relation par l'arabe, le turc, l'italien, l'anglais, etc., quelques-uns seulement sans intermédiaire, grâce aux rares Français qui ont visité la Perse (153)

Liste des mots d'origine persane




Erstellt: 2020-08

V

W

X

Y

Z