Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
Fremdwort, Extranjerismo, Mot étranger, Esotismo, Foreign word

A

academie-francaise
Mots étrangers de la 9e édition de la Dictionnaire de l'Académie Française

(E?)(L?) http://www.academie-francaise.fr/dictionnaire/etrangers.html

Exemples de mots d’origine étrangère introduits dans la neuvième édition

Allemand
bretzel | diktat | ersatz | kitsch | knödel | land

Anglais, Anglais des États-Unis

baby-foot | | barbecue | barmaid/barman | bazooka | bermuda | best-seller | blazer | blue-jean | blues | bobsleigh | bookmaker | boom | bowling | boycot | break | breakfast | browning | building | caddie | cafétéria | cardigan | charter | chewing-gum | chips | colt | cover-girl | cross-country | cyclo-cross | dancing | dead-heat | dribble ou, mieux, drible/dribbler ou, mieux, dribler | drive/driver | drugstore | dumping | flash-back | flush | girl | gospel | green | groggy | gymkhana | hamburger | import-export | jackpot | job | jogging | ketchup | knock-out | laser | lift | lob/lober

Arabe
alaouite | ayatollah | darbouka | keffieh

Chinois
kung-fu | litchi | mah-jong, ma-jong ou majong

Espagnol
aficionado | bronca | féria | flamenco | gaucho

Hébreu
kibboutz | kippa

Hindi
gourou | mahatma

Italien
aggiornamento | cannelloni | cassate

Japonais
bonzaï | geisha | haïku ou haïkaï | ikébana | jiu-jitsu | judo/judoka | kabuki | kakémono | kami | kamikaze | karaté/karatéka | kendo

Malais
amok

Norvégien
fart/fartage/farter

Portugais
fado

Russe
blini | bortsch | goulag | kalachnikov | kolkhoze/kolkhozien, -ienne | koulibiac | koumis ou koumys


langue du Caucase
kéfir

Sanscrit
ashram

Tibétain
dalaï-lama

Turc
halva | kébab


Anglizismen

Wie im Deutschen haben sich auch im französischen viele Anglizismen eingefunden. Und dies trotz der Bemühungen der Académie Française ???. Als Beispiele findet man:

s.a. "Franglais"

Arabismen



B

bnf.fr - Trippault
BnF - Bibliothèque nationale de France
Trippault, Léon
Celt-hellenisme, ou
Etymologie des mots francois tirez du graec

(E?)(L?) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50988q

Celt-hellenisme, ou Etymologie des mots francois tirez du graec
([Reprod.]) / par Léon Trippault,...
Trippault, Léon (1538?-15..)
1581
Bibliothèque nationale de France



(E?)(L?) http://www.openculture.com/freemoviesonline

Toute la mémoire du monde (All the World’s Memories) - Free - Alain Resnais’s short documentary looks at the inner workings of the "Bibliothèque nationale de France" in Paris. It’s “a meditative piece about the fragility of human memory and the ways in which we try to shore it up.” (1956)


(E?)(L?) http://www.openculture.com/2014/03/watch-alain-resnais-short-evocative-film-toute-la-memoire-du-monde-1956.html

...
While the movie beautifully shows off the labyrinthine expanse of the "Bibliothèque nationale de France" - its vast collection of books, manuscripts and documents along with herculean efforts to compile and organize all of its information - the film becomes a rumination on the lengths that humanity will go to keep from forgetting. The film features some gorgeous cinematography by Ghislain Cloquet and a soundtrack by Maurice Jarre. Check it out.
...


Erstellt: 2016-05

C

canalacademie
La langue arabe en Occident

(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/La-langue-arabe-en-Occident.html?var_recherche=arabe

La langue arabe en Occident (1/6)
Entretien avec la linguiste Henriette Walter
La langue arabe en Occident et ses relations avec le français, une série de six émissions en compagnie de la linguiste Henriette Walter. Voici l’émission n° 1.

En introduction, elle évoque les origines de l’arabe et nous rappelle que, pour les linguistes, l’arabe est une langue sémitique. Elle précise que plusieurs de ces langues sémitiques ont disparu ; il n’en subsiste plus aujourd’hui que quelques unes.


(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/L-expansion-de-la-langue-arabe.html


(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/Les-grandes-figures-de-la-langue.html


(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/Les-mots-francais-issus-de-la.html


(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/Les-mots-arabes-empruntes-au.html


(E?)(L?) http://www.canalacademie.com/Les-chiffres-arabes-et-la.html


D

E

Einflüsse

Neben den unter "Germanismen" beschriebenen Einflüssen des "Deutschen" auf das "Französische" gibt es auch andere Einflüsse: Daneben haben auch die regionalen Sprachen, die im "Hexagone" gesprochen werden (Deutsch, Italienisch, Spanisch, Baskisch, Bretonisch, Niederländisch) ihre Spuren hinterlassen. Während der Kolonialzeit gab es weitere Einflüsse die durch die heute in Frankreich lebenden Einwanderer weiterhin wirksam sind.

F

franceculture
Les mots français d'origine arabe

(E?)(L?) http://www.franceculture.fr/emission-tire-ta-langue-les-mots-francais-d-origine-arabe-2012-07-15

15.07.2012 - 12:00

28 minutes

Avec Salah Guemriche, auteur du Dictionnaire des mots français d'origine arabe (Le Seuil, 2012)




Erstellt: 2012-09

Franglais (W3)

sind Anglizismen in der französischen Sprache.

fauteuil, furbelow (W1)

(E1)(L1) http://dictionary.reference.com/wordoftheday/archive/2002/02/09.html


(E1)(L1) http://www.worldwidewords.org/weirdwords/ww-fur1.htm


(E1)(L1) https://www.yourdictionary.com/cgi-bin/wotd.cgi?word=furbelow
Der frz. "fauteuil" = "Polstersessel" war noch im 18.Jh. auch in Deutschland gebräuchlich. Heute kennt man ihn kaum noch. Dieses Wort scheint ein typisches französisches Fremdwort zu sein. Ist es auch. In die deutsche Sprache kam es aus Frankreich. Aber genau genommen handelt es sich dabei um einen Reimport. Denn der frz. "fauteuil" wurde ursprünglich aus dem germanischen (fränkischen) nach Frankreich importiert. Der Nachvollziehbare Ursprung war eine Klappstuhl.
(Ich vermute, dass es sich dabei um drei Holzscheite handelte die über Kreuz aufgestellt wurden, und als Sitzfläche diente ein Fell oder eine Tuch, das an den oberen Enden besfestigt war und gleichzeitig das Gestell zusammenhielt. - Es könnte aber auch eine andere Konstruktion gewesen sein.)
Jedenfalls hiess dieser altfränkisch "*faldistôl" ("*faldistolaz"), das man unschwer als "Faltstuhl" erkennen kann.
(du francique "*faldistôl" = "siège pliant", par "faldestoel" (11.Jh.) puis l'ancien francais "faldestueil" puis "faudeteuil" et "fauteuil" (17.Jh.))
Dieser "Falstuhl" avancierte zu einem respektablen "Sessel" (mit Armlehnen), der hochgestellten Persönlichkeiten gereicht wurde und mutierte entsprechend auch zum "fauteuil". Selbst das mittelalterliche Latein übernahm ihn als "faldistolium".

Auf den "Faltsuhl" machte mich der Newsletter von "yourdictionary" am 03.03.2004 in der etymologischen Erklärung zu "furbelow" = "Besatz", "Krause", "Rüsche", aber auch "something showy or superfluous" aufmerksam. Diese "furbelow" geht vermutlich auf den ersten Wortteil "fald" zurück. Über die "Kleiderfalte", mit der man es vermutlich übertrieb erhielt es schliesslich die (Neben-)Bedeutung "unnützes Zeug". Dabei nahm es vermutlich einen Umweg über das ital. "faldella" bzw. "falda", das z.B. in "falda del cappello" = "Hutkrempe" und "falda della marsina" = "Frackschoss" in Erscheinung tritt.

Erstellt: 2004-03

G

H

I

J

K

L

lansquenet (W3)

Was der Frieden nicht schafft, schafft der Krieg. Der deutsche "Landsknecht" ist schon im 15.Jh. nach Frankreich gekommen und hat sich dort zum "lansquenet" gewandelt.
Diese brachten auch gleich ein Kartenspiel mit, das entsprechend "jouer au lansquenet" genannt wird.

M

N

O

P

presse-francophone
Beaucoup de Mots d'origine anglophone

(E?)(L?) http://www.presse-francophone.org/index.php/langue-francaise


(E?)(L?) http://www.presse-francophone.org/index.php/langue-francaise/revue-de-presse/afp-dictionnaires-beaucoup-de-mots-dorigine-anglophone-paris-4-sept-2001

AFP, Dictionnaires : beaucoup de mots d'origine anglophone, Paris, 4 sept. 2001

PARIS, 4 sept (AFP) - Les dictionnaires de la langue française, grands succès de librairie, font la part belle aux mots d'origine anglophone dans leurs nouvelles éditions et accueillent leurs lots de nouvelles personnalités.

"Waouh", "capital-risqueur", "scotcher", "hot-line", "tilter", "rolleur" ou "hacker" font ainsi leur entrée dans les pages des dictionnaires Larousse et Robert 2002.

Le Petit Larousse illustré (1.785 pages), référence des bibliothèques depuis 1905, est, comme son concurrent le Hachette (1.872 pages), un ouvrage encyclopédique. Le Petit Robert (2.840 pages pour le dictionnaire de la langue française, 2.300 pages pour celui des noms propres) est, lui, un dictionnaire non encyclopédique, décrivant le monde de la langue et non celui des choses.

Larousse (Vivendi Universal Publishing, VUP) accueille "capital-risqueur", "chimiquier", "DHEA", "e-book", "feng shui" (ndlr : art de vivre chinois), "glaciérisme" (ndlr : escalade sur glacier), "judiciariser", "lucaniste" (ndlr : cerf-voliste), "MP3", "rolleur", "scotché", "tilter", "UMTS" ou "wap".

"Didier Deschamps", "Zinedine Zidane", "Michael Schumacher", "Jean-Jacques Goldman", "Amin Maalouf", "Jean Malaurie", "Plantu", "Harrison Ford" et "Tina Turner" entrent notamment dans ce dictionnaire qui comprend 59.000 noms communs, 28.000 noms propres, 4.600 illustrations.

Le dictionnaire Hachette propose "une nouvelle édition totalement refondue" avec 58.000 mots de la langue et 25.000 noms propres. "Body-art", "extranet", "homoparental", "nuiteux", "sandwicherie" entrent, comme "Dexter Gordon" ou "Al Pacino", dans ce dictionnaire "volontairemenht didactique".

Enfin, le Petit Robert (appartenant aussi à VUP) offre 60.000 mots, 300.000 sens, 180.000 exemples et expressions, 41.000 citations de plus de 1.000 auteurs, 150.000 renvois analogiques, homonymes et contraires.

Ce dictionnaire, le plus novateur de tous, propose de nouveaux mots comme "beach-volley", "coaching", "cracker", "groove", "hacker", "hot-line", "marketer", "master", "papy-boom", "people", "teasing", "trash", ou "webmestre".

Autres "entrants" : "autofiction", "bibande", "blablater", "casse-couilles", "double-cliquer", "écolabel", "EPO" ("érythropoïetine", produit dopant, ndlr), "ESB" ("encéphalopathie spongiforme bovine", plus connue sous le nom de maladie de "la vache folle"), "foufoune", "judiciariser", "non-événement", "publirédactionnel", "ultralibéral", "waouh" (interjection) etc.

L'acteur et réalisateur italien "Roberto Benigni", le cinéaste taïwanais "Hou Hsiao-Hsien", le prix Nobel de littérature-2000 "Gao Xingjian", l'homme politique français "Jean-Pierre Chevènement", le judoka "David Douillet", l'ancien directeur du Tour de France "Jacques Goddet", le chanteur "Claude Nougaro", l'écrivain "Daniel Pennac", sans oublier "Zinedine Zidane", entrent dans le dictionnaire.

Agence France Prese, 4 septembre 2001


Erstellt: 2013-01

Q

R

revues
Walter, Henriette
L'intégration des mots venus d'ailleurs

(E?)(L?) https://journals.openedition.org/alsic/324

Henriette Walter est professeur émérite de linguistique à l'université de Haute-Bretagne, présidente de la société internationale de linguistique fonctionnelle, membre du Conseil international de la langue française et du Conseil supérieur de la langue française. Elle a rédigé des ouvrages de linguistique très spécialisés et d'autres destinés à un public plus vaste.


Erstellt: 2012-09

S

T

toubab
Senegalismus

un toubab (wolof du Sénégal) = un Blanc, un Francais de souche (alteingesessen)

U

Uni Toronto
Dictionnaire général (1890-1900)
Mots français d'origine non-latine
celtique, germanique, allemand, néerlandais, italien, espagnol, portugais...

(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/


(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/08_t1-2.htm
Traité de la formation de la langue

par Adolphe Hatzfeld, Arsène Darmester, Antoine Thomas, Octave Gréard, Louis Baudrillart, Clément Marguerin, Frédéric Godefroy, Maurice Schöne, Alfred Delboulle, Pierre-Augustin Pelissier et Jules Bardoux

contenant: Paris, Delagrave, 1890



Das zweite Kapitel des "Dictionnaire général (1890-1900)" enthält eine 93 Seiten lange Liste von nicht-lateinischen französischen Fremdwörtern.

Darin werden Begriffe gelistet, die aus anderen Sprachen in die französische Sprache eingegangen sind. Viele dieser Begriffe sind auch ins Deutsche oder Englische aufgenommen worden. (Dabei kann die Schreibweise in den Empfängersprachen durchaus variieren.)

Ich habe die entsprechenden Abschnitte und die zugehörigen Kommentare des Anhangs als "Ismen" den jeweiligen Herkunftsländern / -kontinenten zugeordnet.

Celtique moderne | Grec | Germanique (allemand ancien) | Allemand moderne | Anglais | Norois | Néerlandais | Provençal | Italien | Espagnol | Portugais | Roumain | Patois français | Patois de la Suisse romande (franco-provençal) | Créole | Basque | Slave. -- Lithuanien | Hébreu | Arabe | Langues ouralo-altaïques (finnois, hongrois, turc, etc.) | Persan | Langues de l'Inde | ptien et copte | Langues de l'extrême Orient | Langues africaines | Langues américaines | Argot | Onomatopée

Erstellt: 2005-02

Uni Toronto - Créole
Créole

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 18. -- Créole.

Par créole on entend spécialement la langue parlée dans les colonies françaises des Antilles (la Guadeloupe, la Martinique, etc.); mais on peut englober sous la même dénomination l'idiome de la population française du Canada, de l'île Maurice (aujourd'hui à l'Angleterre) et de l'île de la Réunion. Ces parlers si divers ont au moins un trait commun dans leur vocabulaire, c'est que l'élément français, qui en fait le fond, s'y est incorporé des termes venus soit des idiomes des aborigènes, soit des langues d'autres nations colonisatrices (espagnol, hollandais, anglais, etc.). On peut dire que la plupart des mots soit proprement américains, soit espagnols, anglais, hollandais, etc., que nous devons à notre expansion coloniale en Amérique nous sont venus par l'intermédiaire du créole. On trouvera la liste complète des mots de la première catégorie au § 30; quant aux mots de la seconde, parmi lesquels figure le mot "créole" lui-même, on n'aura pas de peine à les reconnaître dans les listes des emprunts faits à chacune des langues européennes. Nous ne signalerons ici que quelques mots créoles dont il n'a pas été possible d'établir avec certitude la provenance originaire, ou qui offrent un intérêt particulier.

Liste des mots d'origine créole




Erstellt: 2020-08

Uni Toronto - Slave

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 20. -- Slave. -- Lithuanien.

Les langues slaves (polonais, russe, ruthène, tchèque, serbo-croate, slovène, etc.) ne paraissent avoir fourni que deux mots au français du moyen âge, "sable" ("martre") et "soquenie", devenu aujourd'hui, par substitution de suffixe, "souquenille". Le nom même des "Slaves", latinisé en "Sclavi" (127), a pénétré, à l'époque des croisades, peut-être par l'intermédiaire des Vénitiens, qui faisaient beaucoup de prisonniers en Esclavonie, dans l'usage général de l'Europe occidentale avec le sens qu'a conservé le français "esclave" (128); mais ce mot n'est employé au moyen âge que dans des textes rédigés en Orient, et ce n'est qu'à la fin du XVe siècle, comme emprunt à l'italien, qu'il prend racine chez nous (129). A l'époque moderne, les relations commerciales et politiques ont introduit en français un certain nombre de mots slaves, surtout des mots polonais et russes. On remarquera que le nombre de ceux qui ont réellement perdu leur caractère exotique est très restreint, les mots qui sont restés affectés à la désignation d'objets ou d'institutions propres aux peuples slaves, même ceux qui nous sont les plus familiers, comme "ban", "guzla", "knout", "rouble", "tsar", etc., ne devant pas réellement entrer en ligne de compte: tout au plus peut-on en citer une bonne douzaine, et ceux-là seuls sont vraiment français. Aussi ne faut-il pas s'étonner que le Dictionnaire général ne donne qu'une faible partie des mots slaves (spécialement des mots russes) que des relations littéraires et politiques plus intimes entre la France et la Russie introduisent chaque jour, mais qui ne peuvent prétendre qu'aux égards qu'on a vis-à-vis d'étrangers (130). Dans la liste qui suit nous avons compris non seulement les mots proprement slaves, -- qui souvent ne sont arrivés en français que par l'intermédiaire de l'allemand ou d'une autre langue, -- mais quelques mots d'origine diverse, pour lesquels le slave semble avoir servi de véhicule.

Liste des mots d'origine slave



A côté du slave, le lithuanien mérite une simple mention, comme source de l'allemand "elend", d'où est tiré le français "élan" ("cerf").


Erstellt: 2020-08

Uni Toronto - ouralo
Langues ouralo-altaïques

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 23. -- Langues ouralo-altaïques (finnois, hongrois, turc, etc.).

Parmi les idiomes, étrangers au groupe des langues indo-européennes, qui se parlent dans l'Europe orientale, trois seulement, le finnois, le hongrois ou magyar et le turc, sont de quelque importance comme source du vocabulaire français.

Le finnois ne nous a donné que trois mots, "mammouth", "morse" et "ranger" (renne).

Le hongrois nous en a fourni un peu plus, souvent par l'intermédiaire de l'allemand: "coche" (voiture), "dolman", "heiduque", "hussard", "pandour", "sabre", "shako", "soutache" et "uhlan".

Plusieurs de ces mots n'appartiennent pas en propre au hongrois, qui les a lui-même empruntés au turc.

L'apport du turc est beaucoup plus considérable, mais dans la liste qui suit on remarquera qu'il y a un assez grand nombre de mots d'origine arabe ou persane auxquels le turc a simplement servi de véhicule.

Liste des mots d'origine turque



Cette liste pourrait s'allonger considérablement si l'on relevait chez les historiens, les géographes, les voyageurs, etc., tous les termes spéciaux à la civilisation turque qu'ils emploient sans scrupule. L'Académie a enregistré "azamoglan", serviteur (supprimé dans l'édition de 1878); "icoglan", page du sérail; "imaret", sorte d'hôtellerie, de pension; "kaïmac", sorbet; "khédive", prince, titre spécial du souverain d'Egypte; "padischah", empereur; "para", sorte de monnaie; "pilau", plat de riz; "polacre", vaisseau; "raïa", sujet non musulman; "ramazan" ou "ramadan", neuvième mois de l'année, consacré au jeûne; "reis-effendi", titre de différents officiers turcs; "saïque", vaisseau; "sandjak" ou "sangiac", division administrative; "sérasquier", chef militaire; "timar", fief; "timariot", feudataire; "touc" ou "toug", étendard; "validé", mère (du sultan); "vilayet", division administrative; "zaïm", feudataire inférieur au timariot. On peut encore citer: "bachelick" ou "bachlik", écharpe formant capuchon; "bachi-bouzouk", sorte de franc-tireur; "baltagi", officier du sérail; "barat", diplôme, patente; "eyalet", gouvernement; "giaour", infidèle, chrétien; "iradé", décret; "kadine", maîtresse; "nizam", armée active; "redif", armée de réserve; "serdar" ou "sirdar", général en chef; "tandour", réchaud; "vali", vice-roi. Notons enfin que le nom diplomatique de la cour du sultan, la "Sublime-Porte", est la traduction littérale d'une expression turque correspondante (148).

Au turc se rattache étroitement le "mongol", auquel nous avons emprunté "cacholong", et le "tatar" ou "tartare", d'où nous est venu "horde".


Erstellt: 2020-08

Uni Toronto - Orient
Langues de l'extrême Orient

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 27. -- Langues de l'extrême Orient.

Aux langues de l'extrême Orient (tibétain, chinois, japonais, siamois, etc.) se rattachent les mots suivants :



Remarquons en outre que "nankin" est le nom propre d'une ville de la Chine célèbre par ses étoffes, que le nom de la "Chine" (158) se retrouve dans les mots "china", "chinois", "squine", et que l'on peut employer absolument "japon" comme nom commun (159).


Erstellt: 2020-08

Uni Toronto - Argot
Argot

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 31. -- Argot.

L'argot, au sens propre, est une langue de convention qu'une certaine classe de la société forme à son usage exclusif dans un intérèt facile à deviner: l'argot le plus célèbre est celui des malfaiteurs. Il est souvent difficile de dire où commence, où finit l'argot, tel terme d'argot n'étant parfois qu'un vieux mot de la langue populaire, tel terme de la langue populaire pouvant venir de l'argot. Si l'origine de quelques-uns des mots qui suivent est hors de doute, ce n'est que faute de mieux que nous avons rattaché les autres à l'argot.

Liste des mots empruntés a l'argot




Erstellt: 2020-08

V

W

wanadoo
Étymologie multilingue

(E?)(L?) http://perso.wanadoo.fr/l.maison/etymo/
Site amusant pour découvrir des mots français dont l'origine provient des quatre coins du monde.

X

Y

Z

Bücher zur Kategorie:

Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
Fremdwort, Extranjerismo, Mot étranger, Esotismo, Foreign word

A

B

Bertrand, Georges A. (Auteur)
Dictionnaire étymologique des mots français venant de l'arabe, du turc et du persan

Broché: 154 pages
Editeur : L'Harmattan (16 avril 2007)
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Face aux incompréhensions historiques et culturelles caractérisant les relations entre le monde musulman et le monde occidental, face à l'inflation actuelle de termes arabes transposés tels quels dans le discours journalistique ou politique, il était nécessaire de faire le point sur l'influence des langues arabe, turque et perse sur la langue française, de "fixer" avec précision le sens de chaque mot, afin de mieux comprendre l'histoire de sa propre culture, mais également celle des "autres". Cet ouvrage est le premier, aussi complet, aussi actuel, sur le sujet : il comprend aussi bien le vocabulaire "classique" d'origine principalement arabe que le vocabulaire populaire, celui de la colonisation comme celui des banlieues, sans oublier les mots les plus récents concernant l'islam politique. Mais surtout il expose, mot après mot, les relations complexes ayant uni quatre langues importantes dont l'Histoire fut et reste liée à celle de la Méditerranée, donc à la nôtre.

Biographie de l'auteur
Docteur en Lettres et Civilisations, photographe et écrivain, Georges A. Bertrand a été longtemps chargé de mission culturelle au Maghreb ainsi qu'au Proche et Moyen-Orient, avant de se consacrer aux relations esthétiques entre les mondes musulman et occidental, du Moyen Age à nos jours, ainsi qu'au nomadisme, toujours actuel, des hommes et des formes.


Bouffartigue, Jean
Delrieu, Anne-Marie
Garrus, René
Étymologies du français, 3 volumes
Les Racines grecques, volume 1
Les Racines latines, volume 2
Les Curiosités étymologiques, volume 3

Langue : Français
Éditeur : Belin (25 avril 2000)
Collection : Biblio Belin Sc
Format : Relié - 1152 pages

(E?)(L?) http://www.universalis.fr/boutique/Etymologies_du_francais-20ET.htm

ÉTYMOLOGIES DU FRANÇAIS
3 volumes qui vous réservent des moments de pur plaisir. Le plaisir de découvrir l’origine lointaine des mots que vous utilisez tous les jours, leurs parentés à travers les langues européennes et l’évolution de leur sens au fil des siècles.

LES RACINES LATINES
384 pages
C’est vrai, nous avons tous « perdu notre latin » ; mais quand on parle le français n’est-il pas normal d’éprouver quelque curiosité pour le latin, quand on sait que 80 % de notre vocabulaire en est issu ?

En ce début de III e millénaire, le latin reste une langue vivante puisque nos vocables les plus modernes se forment au moyen du latin.

LES RACINES LATINES, en nous retraçant l’itinéraire des mots depuis leur origine latine, nous incitent à un retour aux sources du français d’aujourd’hui. Une recherche en paternité de notre langue qui nous la fait redécouvrir et mieux aimer.

Auteurs : Jean Bouffartigue et Anne-Marie Delrieu

LES RACINES GRECQUES
336 pages
L’hypoglycémie et l’échographie, le cosmonaute et le bathyscaphe, le cinéphile et le magnétoscope, le phallocrate et le canapé ont tous un point commun : leurs noms viennent du grec. La langue d’Homère survit dans le français familier comme dans le français savant, philosophique, religieux.

LES RACINES GRECQUES est un ouvrage conçu comme un guide montrant par des exemples comment toute une partie du vocabulaire français tire son origine du grec contrairement aux idées reçues.

Une lecture facile, riche en découvertes inattendues, qui captivera tous ceux qui, sans avoir étudié le grec classique, souhaitent comprendre la formation du français contemporain et approfondir le sens des mots.

Auteurs : Jean Bouffartigue et Anne-Marie Delrieu

LES CURIOSITÉS ETYMOLOGIQUES
432 pages
Certains mots français ont une parenté évidente : blancheur et blanchir viennent de blanc. Mais il est moins évident que friandise est, comme frite, un dérivé du verbe frire. (Être friant signifiait « frire d’impatience » et friand devint synonyme de « gourmand ».)

Environ 1 200 mots retrouvent ainsi leurs liens de parenté. Des rencontres révélatrices, des rapprochements inattendus, toujours divertissants.

Auteur : René Garrus


Erstellt: 2010-07

C

D

E

F

G

Guemriche, Salah (Auteur)
Djebar, Assia (Préface)
Dictionnaire des mots français d'origine arabe (et turque et persane)

Accompagné d'une anthologie littéraire - 400 Extraits d'auteurs français, de Rabelais à... Houellebecq
Broché: 877 pages
Editeur : Seuil (16 mai 2007)
Collection : ART, LITTERAT
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Il y a deux fois plus de mots français d'origine arabe que de mots français d'origine gauloise!

Voilà, sans doute, de quoi méditer la question de l'"intégration" sous un jour nouveau... D'"abricot" à "zéro", en passant par "algèbre", "alcool", "arobase", "bougie", "café", "chimie", "calibre", "douane", "échecs", "gilet", "hasard", "jupe", "lilas", "magasin", "masser", "nénuphar", "pyjama", "raquette", "sirop", "tarif", "tulipe", "zénith", ce Dictionnaire des mots français d'origine arabe (et, pour un certain nombre, turque et persane) retrace l'histoire de près de 400 termes, à travers leur étymologie, leur évolution orthographique, leurs usages anciens et modernes... Agriculture, zoologie, astronomie, botanique, médecine, mathématiques, gastronomie ou pharmacie, tous les domaines du savoir ou de la vie quotidienne sont touchés par ce métissage linguistique vieux de plusieurs siècles.

Agrémenté d'une anthologie de textes allant de Rabelais à Houellebecq, cet ouvrage, premier du genre, est "d'une valeur éducative exceptionnelle", comme le souligne dans sa préface Assia Djebar, de l'Académie française. Il constitue aussi, à l'heure d'un prétendu choc des civilisations, "un apport précieux d'une urgence évidente".

Biographie de l'auteur
Salah Guemriche, journaliste et romancier, a travaillé quatre ans à la rédaction de ce Dictionnaire. Il est notamment l'auteur d'Un été sans juillet (Le Cherche-Midi, 2004), L'Homme de la première phrase (Rivages Noir, 2000) et Un amour de djihad, roman historique sur la bataille de Poitiers (Balland, 1995, prix Mouloud Mammeri et prix de l'Adelf).


H

I

J

Jean-Baptiste, Patrick (Auteur)
Hagège, Claude (Préface)
Dictionnaire des mots français venant de l'hébreu
Et des autres langues du Levant pré-islamique

Relié: 615 pages
Editeur : Seuil (21 octobre 2010)
Collection : H.C. ESSAIS
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Si l'origine hébraïque ou araméenne de mots comme "abbé", "capharnaüm", "éden", "jubilé", "macabre", "messie" ou "satanique", qu'on trouve pour la plupart d'entre eux dans la Bible, est aisément identifiable, la langue française en recèle bien davantage. Il y a ceux auxquels on pense, comme "cascher", et ceux auxquels on ne pense pas : "jobard", "pâquerette", "onanisme", "sansonnet". Ce dictionnaire en dénombre 257, sans compter les centaines d'adjectifs, verbes ou préfixes qui en dérivent, d'"abaque" à "zizanie", en passant par "cumin", ainsi que toutes les lettres de notre alphabet, puisqu'elles sont aussi "phéniciennes", ou venant du Levant pré-islamique, que nos chiffres sont "arabes". Véritable enquête sur les origines de la civilisation occidentale à travers l'étymologie, ce dictionnaire nous en révèle surtout les racines cachées. Il ne faudra donc pas s'étonner d'y trouver les entrées "amer", "ave", "sécurité", "science", formes latinisées d'emprunts au punique (un cousin germain de l'hébreu et du phénicien) ou certains noms grecs, mais d'origine sémitique : "achillée", "asclépiade", "catharsis", "cosmos", "hémato-", "herculéen", "hybride", "océan", "sophisme", etc. D'évidence, il n'y a pas loin entre la Bible et l'Iliade... Tous ces mots témoignent du fait qu'avant Rome, avant Athènes, il y avait Tyr et Jérusalem.

Biographie de l'auteur
Patrick Jean-Baptiste, journaliste scientifique et essayiste, s'intéresse depuis plus de dix ans à la question des influences culturelles et aux phénomènes religieux. Il est l'auteur de La Biologie de Dieu (Agnès Viénot, 2003) et de L'Affaire des fausses reliques (Albin Michel, 2005).


(E?)(L?) http://www.seuil.com/fiche-ouvrage.php?EAN=9782020971522


Erstellt: 2010-11

Jones, William Jervis
A lexicon of French borrowings in the German vocabulary (1575-1648)

Gebundene Ausgabe: 700 Seiten
Verlag: de Gruyter (1976)
Sprache: Englisch
Berlin, New York


Einleitungssatz
The influence of French on the Middle High German language has received full attention in a number of exemplary studies.


K

L

Laroche-Claire, Yves
Évitez le franglais parlez français

Albin Michel
Les dicos d'or de Bernard Pivot
295 Seiten

Le français retrouvé 02

Bouffartigue, Jean
Delrieu, Anne-Marie
Trésors des racines grecques

Trésors des racines grecques
Langue : Français
Éditeur : Belin (31 décembre 1985)
Format : Broché - 285 pages


Connaître les racines grecques, c'est posséder un trésor, c'est pénétrer aux sources d'une multitude de mots du français courant ou spécialisé. C'est aussi comprendre comment se créent les mots nouveaux qui enrichissent chaque jour notre vocabulaire.


(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé


Le français retrouvé 15
Colin, Jean-Paul
Chenez (illustrations de)
Trésors des mots exotiques

Langue : Français
Éditeur : Belin (5 décembre 1986)
Format : Broché - 307 pages

(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé

Du chocolat au tabac, de l'anorak au pyjama, du totem au tabou, le français fourmille de mots venus de langues aussi lointaines que l'esquimau, le nahuatl ou la malayalam. Ils peuplent notre imaginaire et notre vie de chaque jour.Ces noms sont ici regroupés et expliqués. Le lecteur est invité à parcourir le monde à l'intérieur du français, à éprouver dans les mots le chatoiement dépaysant de l'exotisme.

© 1986, 11,5 x 18,5 cm, 320 pages, ISBN 2-7011-1053-X


Le français retrouvé 20
Garrus, René
Les étymologies surprises

Langue : Français
Éditeur : Belin (14 avril 1988)
Format : Relié - 349 pages


Quel est le point commun entre "arme" et "orteil" entre "menuisier" et "ministre", entre "thermalisme" et "fornication"? Ces frères étylmologiques dissimulent soigneusement leurs liens de parenté, mais ce livre nous les dévoile, en remontant jusqu'à leur ancêtre commun. Des centaines de mots français, regroupés par familles, nous disent ici leur origine et leur histoire.

L'auteur agit en généalogiste des mots. Il rassemble des termes que tout apparemment sépare, le son comme le sens, puis il désigne leur ancêtre commun. L'origine d'une famille étant découverte, il en montre l'épanouissement et fait l'histoire et ses différents rameaux. Index, p. 335-349. Jamais autant qu'avec ce livre l'étymologie n'a été une science joyeuse dont le premier bénéfice est la surprise (cf. préface, p. 3-5).... lire la suite


(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé


Le français retrouvé 32
Tournier, Jean
Les mots anglais du français

Langue : Français
Éditeur : Belin (30 juillet 1998)
Format : Broché - 621 pages


Tous les emprunts du français à l'anglais sont ici expliqués et commentés. Classés par domaines (sports et loisirs, sciences humaines, sciences et techniques, arts, vie quotidienne), ils peuvent aussi être consultés à partir de l'index. Des anglicismes surtout utilisés en France.


(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé


Le français retrouvé 51
Aprile, Sylvie (Auteur) / Dufoix, Stéphane (Auteur)
Les mots de l'immigration

Poche: 401 pages
Editeur : Belin (5 mars 2009)
Collection : Le francais retrouve
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Les mots de l'immigration sont aussi ceux de l'exil, de l'accueil ou de l'exclusion. Ils ont traversé notre histoire et s'inscrivent aujourd'hui de façon brûlante dans notre société. Ils sont ici recensés dans leur diversité et analysés à la lumière de questionnements décisifs.


(E?)(L?) http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-les-mots-de-l-immigration-11935.php?lst_ref=1

Sylvie Aprile est historienne. Elle enseigne l’histoire contemporaine à l’université de Tours.

Stéphane Dufoix est sociologue. Il enseigne à Paris X Nanterre et est membre de l’institut Universitaire de France.

Tous deux sont spécialisés dans l’étude des phénomènes d’exil et de migration.

Illustration : Eric Giriat


Erstellt: 2010-07

M

Majid, El Houssi (Auteur)
Arabismes dans la langue française du moyen agea nos jours

Broché: 217 pages
Editeur : L'Harmattan (1 novembre 2003)
Langue : Français

N

O

P

Q

R

Rey, Alain - - LVdM
Métoui, Lassaâd (Calligraphe)
Le voyage des mots
De l'Orient arabe et persan vers la langue française

(E?)(L?) http://www.decitre.fr/livres/le-voyage-des-mots-9782813206466.html

Date de parution : 25/10/13
Editeur : Guy Trédaniel
ISBN : 978-2-8132-0646-6
EAN : 9782813206466
Présentation : Broché
Nb. de pages : 448 pages
Poids : 1,72 Kg
Dimensions : 19,8 cm × 26,5 cm × 3,9 cm

Tel un cortège de Rois mages apportant à l'Europe les richesses de l'Orient, un trésor de mots arabes est venu enrichir les moyens verbaux qui nous permettent de nommer le monde. Du Ciel à la Terre, des sciences aux croyances, des substances naturelles aux étoffes et aux vêtements, de la guerre à la paix, maints domaines de notre expérience peuvent cacher ou dévoiler leur origine orientale, qu'elle soit savante, poétique ou familière.

Les mots arabes en français sont souvent surprenants, inattendus, comme la houle de l'océan, le chiffre des calculs, l'élixir et l'ambre, et, dans la vie commerciale, le magasin ou la douane. Le confort n'est pas absent ; non seulement le divan et le sofa sont "arabes", mais aussi le matelas. Que les mots "babouche" et "fez" soient orientaux, on ne s'en étonne guère ; mais le "châle", le "gilet", la "jupe" ? Et la "coupole", le "masque" et la "mascarade" ? Le Voyage des Mots de l'Orient arabe, persan ou turc vers le français, souvent par l'Italie et l'Espagne, est évoqué ici précisément, mais aussi poétiquement et artistiquement.

Car l'écriture arabe, avec ses "arabesques", est un lieu de beauté et de plaisir, en admirables calligraphies décoratives.

Biographie d'Alain Rey

Un amoureux des langues et des cultures, Alain Rey et Lassaâd Metoui, un artiste de l'écriture, plasticien et calligraphe, se sont retrouvés pour créer un lieu de célébration pour la rencontre de deux cultures, l'orientale et l'occidentale, sous la forme française, Ce lieu ne pouvait être qu'un livre, un livre de belles images, celles des mots, à la fois graphiques, mentales et colorées, celles des idées, qui sont aussi des "arabesques" tracées par l'esprit, qui conduit la main.


Erstellt: 2014-07

S

T

Treps, Marie (Auteur)
Keraval, Gwen (Auteur)
Les mots oiseaux
Abécédaire des mots français venus d'ailleurs

Album: 60 pages
Editeur : Editions du Sorbier (18 octobre 2007)
Collection : ETHNIQUES
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Les mots sont des oiseaux. Ils ignorent les frontières. Montagnes, fleuves, océans et mers jamais n'arrêteront le vol têtu des mots migrateurs. D'Europe, d'Amérique ou d'Asie, d'Afrique, d'Orient ou du Grand Nord, de tout temps ils se sont envolés, les mots-oiseaux, et sont venus nicher dans notre langue. Linguiste et spécialiste de l'origine des mots, Marie Treps nous raconte leur histoire...


Treps, Marie (Auteur)
Les Mots voyageurs
Petite histoire du français venu d'ailleurs

Broché: 368 pages
Editeur : Seuil (7 mars 2003)
Collection : Sciences humaines
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Comment parlerions-nous français aujourd’hui si nous n’étions pas tous plus ou moins polyglottes ? Le français s’est enrichi au fil des siècles de quelque trois mille mots empruntés à des langues fort diverses. Par quels hasards sont-ils venus s’implanter dans le jardin de la langue française, ces mots qui ont poussé chez nos voisins, dans de lointaines contrées, ou sur des terres demeurées longtemps inconnues ? Quelles stratégies avons-nous développées pour les faire nôtres ? Voilà ce que relatent ces six voyages. Au fil des pages, ces mots mâchés de bouche en bouche retrouvent leur couleur propre, leur parfum singulier. Ils ont aussi une mémoire, une histoire. Ces mots migrants ont été si bien assimilés qu’ils pourraient avoir l’air de bons vieux mots français. S’ils n’avaient ce petit quelque chose en plus qui fait voyager nos imaginaires…

Biographie de l'auteur
Marie Treps est linguiste, chargée de recherches au CNRS, attachée au Laboratoire d'anthropologie urbaine.


U

V

W

Walter, Henriette
Bassam, Baraké
Arabesques
Aventure de la langue arabe en Occident

(E?)(L?) http://www.lecerclepoints.com/livre-arabesques-henriette-walter-barake-bassam-9782757802441.htm

« Mot français venu de l’arabe: "mazagran": "verre en faïence dans lequel on sert le café", du nom de la ville de "Mazagran", en Algérie. XIXe siècle.

Mot arabe venu du français: "bibronn": du français "biberon" "bouteille à tétine pour bébé". Se dit aussi "bibroné" (Liban), "bibrounn" (Algérie). »

Saviez-vous qu’il y a des centaines de mots français en arabe, des centaines de mots arabes en français? Lointaines par leurs origines, ces deux langues se croisent et s’enrichissent mutuellement depuis plus d’un millénaire. Influences culturelles et références historiques, analyses étymologiques et anecdotes ludiques: voici la belle histoire des rencontres de l’Orient et de l’Occident.

Henriette Walter est professeur émérite de linguistique à l’Université de Haute-Bretagne et membre du Conseil supérieur de la langue française. Le français dans tous les sens a reçu le Grand Prix de l’Académie française, "Chihuahua, zébu et Cie" est disponible en Points.

Bassam Baraké est professeur de linguistique française et arabe à l’Université Libanaise de Beyrouth. Il est Secrétaire général de l’Union des Traducteurs Arabes. Il a publié un ouvrage sur la phonétique de l’arabe et plusieurs dictionnaires français-arabe.

« Henriette Walter est une linguiste qui a le chic pour rendre passionnante et accessible au grand public l’épopée du langage. »

7,9€ // 352 pages
Paru le 25/10/2007
EAN : 9782757802441


Erstellt: 2015-12

Walter, Henriette (Auteur)
L'Aventure des mots français venus d'ailleurs

Poche: 472 pages
Editeur : LGF - Livre de Poche (22 septembre 1999)
Collection : Livre de poche
Langue : Français


Quatrième de couverture
Saviez-vous que " jupe " vient de l'arabe, " épinard " du persan, " violon " de l'italien, " braguette " du gaulois ? Si le français est pour l'essentiel issu de la langue latine, il s'est enrichi à toutes les époques de mots venus des quatre coins du monde, du grec, du celtique, mais aussi de l'italien, de l'espagnol, du portugais, de l'arabe, du japonais, du turc... En linguiste érudite, mais aussi en amoureuse des mots et en conteuse pleine d'humour, l'auteur de L'Aventure des langues en Occident (Grand Prix des lectrices de Elle 1995) nous raconte ici cette passionnante histoire, qui nous entraîne sur les champs de foire du Moyen Age, dans les ports, dans les ateliers ou dans le sillage des explorateurs. Un vrai roman, qu'un index complet permet aussi d'utiliser comme un dictionnaire, an gré des curiosités du lecteur.


Langue : Français
Éditeur : Fixot (12 septembre 1999)
Format : Broché - 344 pages


Quatrième de couverture
Qui penserait attribuer une origine étrangère à des mots comme jupe, épinard, braguette, violon ou encore sentimental ? Et pourtant, jupe vient de l'arabe, épinard du persan, braguette du gaulois, violon de l'italien, jardin du germanique ancien, et - qui l'eût cru ? - l'adjectif sentimental nous est venu du latin, mais par l'anglais. Si l'on sait bien que la langue française est issue du latin, on oublie souvent qu'elle s'est enrichie au cours de sa longue histoire de milliers de mots venus des quatre coins du monde : du grec, du celtique, du francique, mais aussi de l'italien, de l'anglais, de l'espagnol ou du portugais, et encore de l'arabe, du persan, du turc, du japonais, et des langues amérindiennes ou africaines... Henriette Walter raconte l'histoire de ces mots, de ces vagues d'immigration parfois clandestine qui ont petit à petit donné ses couleurs à la langue française. En linguiste qui ne perd jamais son sens de l'humour, elle multiplie les exemples, les anecdotes, les récréations, les détails piquants qui font de cette histoire des mots français venus d'ailleurs une aventure peu commune.


Walter, Henriette (Autor)
Walter, Gerard (Autor)
Larousse
Dictionnaire des mots d'origine étrangère
10.000 mots. Etymologie, sens, histoire

Broschiert: 427 Seiten
Verlag: Larousse (2009)
Sprache: Französisch


Quatrième de couverture
Un ouvrage qui montre que, dès sa naissance, une langue se crée, s'enrichit et vit grâce aux échanges entre les peuples. En un seul volume, un dictionnaire des mots français empruntés aux langues étrangères, y compris ceux qui sont issus de noms propres, et un véritable récit de l'insoupçonnable voyage des mots d'un pays à l'autre, au cours des temps. En annexe, un index des 200 langues à l'origine de tous ces mots.


(E?)(L?) http://www.kohlibri.de/xtcommerce/product_info.php/products_id/166854


Erstellt: 2010-^07

X

Y

Z